Blog de
Maître Catherine LAM

Avocat à la Cour
Droit de la Famille et Droit Immobilier

Contact

26 rue des Petits-Champs
75002 Paris
Tel. 01 42 60 33 88 (consultation : 150 €)
Métro Pyramides
Me contacter par mail

Google +

La taxe d’habitation est due par l’occupant qu’il soit propriétaire ou locataire au 1er janvier de l’année en cours.

On reçoit l'avis d'imposition des impôts locaux en automne.

appartement bibliothequeSi vous êtes mariés, en cas de divorce, regardez dans l’ordonnance de non conciliation si le juge a prévu spécifiquement qui des deux époux doit payer la taxe d’habitation.

Même si le principe est le paiement par l’époux qui a eu la jouissance du domicile conjugal, le juge peut décider que c’est à l’autre époux ( celui qui n’habite pas dans le domicile) de la payer au titre du devoir de secours sur le fondement de l’article 212 du Code Civil si ses revenus sont bien supérieurs à ceux de l’époux ayant la jouissance du domicile.

Si rien n’est spécifié dans l’ordonnance de non conciliation car aucun des époux n’a demandé cette prise en charge par l’autre, c’est à celui qui bénéficie de la jouissance, de la payer seul.

Si vous n’êtes pas mariés et locataires, que le contrat de bail est à vos deux noms mais que la taxe d’habitation est au nom d’un seul de vous deux, il faut demander au Fisc de faire la rectification aux deux noms.

Cependant vis-à-vis du Fisc, vous êtes solidairement redevables des impôts locaux, le Fisc peut donc ne poursuivre que l’un des deux pour récupérer le tout. Celui qui aura payé à la place de l’autre pourra ensuite se retourner contre celui qui a laissé l’ardoise et demander remboursement, au besoin via un tribunal.

Combien ?

Quand l’un des deux époux ou concubins a quitté le logement en cours d’année,  il est possible de se mettre d’accord :

  • soit pour un partage entre vous au prorata de la période d’occupation, c’est à dire paiement par moitié de la taxe d’habitation du 1er janvier à la date de départ entre les 2 époux ou concubins. Ensuite la taxe due pour la période après le départ de l’un sera assumé par celui qui est resté dans le logement.
  • soit pour un partage par moitié de la taxe d’habitation de l’année
  • soit par une prise en charge totale par celui qui est parti ou par celui qui est resté

Attention en cas de désaccord sur le montant, pour bénéficier de cette demande de prise en charge totale ou au prorata par l’époux qui est parti, il faut la demander dès le début du divorce dans le cadre des mesures provisoires afin qu’il soit statué par le juge dans l’ordonnance de non conciliation. Quand la prise en charge est totale, elle pourra durer pendant toute la procédure de divorce sauf changement de situation des parties avec nouvelle décision du juge.

Sujet connexe : Qui doit payer la taxe foncière en cas de séparation ?